Une perte de pouvoir, une tentative de suicide

Publié le par Association Franche-Sylvanie

L'ex-Premier ministre roumain Adrian Năstase a été condamné  par la Cour suprême à deux ans de réclusion pour corruption. Lors de son arrestation par la police il a tenté de se suicider, mais ses jours ne sont pas en danger.

 

Năstase ne pouvait plus supporter de ne plus être au pouvoir, estime le portail d'information Ziare : "C'est l'homme qui a dirigé la Roumanie et a contrôlé d'une main de fer tout ce qui se passait dans le pays. De son propre parti aux moindres journaux de province, des juges aux avocats débutants. L'homme qui n'a jamais abandonné le rêve de devenir président, que l'on pressentait encore comme éventuel Premier ministre, ne pouvait pas comprendre qu'il était soumis à la justice. Et ce, à un moment où c'est le [parti social-démocrate] PSD qui est de nouveau au pouvoir. Adrian Năstase a voulu mettre fin à ses jours lorsqu'il a senti qu'il avait totalement perdu le contrôle sur le pouvoir absolu, sa drogue favorite, qu'il ne peut même plus actuellement exercer sur la justice. … Sans tout cela, c'est un petit homme faible, bien loin de la grandeur qu'il avait pendant toutes ces années. Cet Adrian Năstase impuissant s'est transformé en lui-même." www.eurotopics.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article